fbpx skip to Main Content
Vous Vendez ? Faites Inspecter Avant De Vendre Et évitez Les Problèmes.

Vous vendez ? Faites inspecter avant de vendre et évitez les problèmes.

Vous y songez depuis un moment et c’est finalement le temps de passer à l’action : vous mettez votre maison en vente. Vous faites un grand ménage, peinturez le salon et avez votre prix en tête.  Mais un doute surgit : connaissez-vous votre maison aussi bien que vous le croyez ? Et si l’inspecteur de l’acheteur découvrait des défauts qui vous forçaient à négocier ? Lisez notre chronique et voyez comment l’inspection prévente est utile pour vous et votre futur acheteur.

Maison pré-inspectée : rapport disponible

Économisez temps et argent : analyses (vermiculite, air, etc.) disponibles sur place
Discutez avec un professionnel du bâtiment
Justifiez le prix de vente demandée
Disponible de jour, de soir et de fin de semaine
Rabais pour les membres CAA et FADOQ !

Tout d’abord, démystifions la terminologie : le nom d’inspection prévente (cliquez ici pour lire notre article sur le sujet) est accolé à une inspection faite dans le cadre d’une transaction immobilière pour laquelle l’inspecteur en bâtiment est engagé par le vendeur. Comme l’indique son nom, cette inspection survient avant la mise sur le marché de la maison. L’inspection dite préachat (cliquez ici) quant à elle est faite une fois que l’offre d’achat déposée par l’acheteur potentiel est acceptée par le vendeur. Le client de l’inspecteur est alors l’acheteur.

Mais que ses services soient retenus par l’acheteur ou le vendeur, la mission de l’inspecteur en bâtiment ne change pas : relever les indices d’un défaut et les défauts apparents susceptibles d’affecter l’usage du bâtiment, sa jouissance, sa valeur ou encore qui présentent un risque pour la sécurité des occupants. Dans un contexte de prévente ou de préachat, il inspecte tous les éléments accessibles tels que le revêtement extérieur, la toiture, les gouttières, le panneau électrique, la tuyauterie visible, la partie visible de la fondation, il est à l’affut pour la présence de moisissure ou de cernes pouvant indiquer une infiltration d’eau et ainsi de suite.

« L’important pour la personne voulant se porter acquéreur d’une maison est de visiter cette dernière et de faire preuve de prudence et diligence. Pour cela, elle peut alors très bien se fier au rapport réalisé par une firme d’inspection retenue  par le vendeur » confirme Maître Martine Lord de Therrien Couture Avocats. « On présume que tout le monde est de bonne foi et fait bien son travail.  Peu importe qui a retenu ses services, l’inspecteur est responsable de ses constats et de ses fautes. » L’inspecteur se doit donc d’être objectif dans son inspection et son rapport, peu importe qui est le client. Des signes trahissant une infiltration d’eau demeurent les mêmes que l’inspecteur ait été retenu  par le vendeur ou par l’acheteur.

Puisque l’inspecteur est responsable de ses actes, le vendeur qui l’engage doit s’assurer que le professionnel retenu possède les compétences pour faire ce travail et détient une assurance responsabilité professionnelle complète. Quant à l’acheteur, la démarche du vendeur ne l’empêche pas  de retenir les services de son propre inspecteur, mais il pourrait également faire preuve de prudence et diligence en consultant soigneusement le rapport produit pour le vendeur et en s’assurant lui aussi de ses compétences et de son assurabilité. En cas de doute, il peut et devrait alors retenir les services de son propre inspecteur.

Quels sont donc les avantages pour le vendeur de faire inspecter sa maison avant de la mettre en vente ? D’abord, grâce au rapport d’inspection, le vendeur peut effectuer les travaux utiles afin de régler certaines situations problématiques. Sinon, il peut aussi bien décider de ne pas faire les rénovations et plutôt déclarer les quelques défauts décelés lors de l’inspection. Le prix demandé prendra alors en considération ces travaux. Cette démarche démontre le sérieux du vendeur, sa transparence et sécurise les acheteurs potentiels en minimisant les risques d’échec de la transaction immobilière.

Ensuite, un vendeur peut éviter  des complications d’ordre juridique en ayant un rapport d’inspection prévente à soumettre aux acheteurs potentiels. Dans une transaction immobilière, tout ce que vous direz ne sera PAS retenu contre vous, bien au contraire. Plus nous jouons cartes sur table lors de la vente d’une maison et moins il y aura d’ouverture à un éventuel recours contre nous.

N’oublions pas que les acheteurs sont de plus en plus avertis et qu’un simple « home staging » n’est plus suffisant pour les épater : il faut que la maison soit bonne, pas seulement belle. Plus encore, dans un marché inondé d’offres de maisons de toutes les couleurs et formats, l’inspection prévente permet aux vendeurs de se démarquer. Comment ? Imaginez mettre votre maison sur le marché, une maison unifamiliale comme tant d’autres, mais que la vôtre soit la seule dans votre région à porter la mention « maison pré-inspectée : rapport disponible. » Cela vous attirera sans doute beaucoup d’attention, car cette mise en vente se démarquera du lot et donnera confiance aux acheteurs potentiels.

Tout compte fait, l’inspection prévente est véritablement à l’avantage de tous les intervenants d’une transaction immobilière : elle implique une réduction du stress et des risques de poursuite et apporte une confiance accrue et des économies pour les vendeurs en plus de solliciter  moins de déplacement pour les courtiers.

Contactez-nous sans tarder pour votre inspection prévente ou obtenez une soumission en ligne gratuite pour faciliter la vente de votre maison.

Back To Top