fbpx skip to Main Content
Une Maison Contaminée : Découvrez Les Conséquences D’un Travail Bâclé

Une maison contaminée : découvrez les conséquences d’un travail bâclé

Mandaté pour un problème d’odeur désagréable dans une cuisine, notre expert était loin de s’attendre à ce que ce dossier, si simple en apparence, devienne un de nos plus complexes de la saison.  Et le client encore moins.  Mais s’il y a une chose qui se confirme à chaque dossier, c’est qu’il y a toujours des surprises qui se cachent derrière les murs.  Lisez notre chronique et voyez comment l’instinct d’un propriétaire lui a évité bien des complications.

Des odeurs s'introduisent-elles chez vous ?

Nos spécialistes identifient les chemins empruntés par les odeurs et vous proposent des solutions durables

Arrivé sur les lieux, notre expert est accueilli par le propriétaire de la maison qui lui réitère la problématique comme quoi il y a une forte odeur d’humidité dans la cuisine, principalement aux alentours de l’évier.  Le propriétaire suspecte une fuite au niveau du renvoi d’eau, mais il est incapable de la localiser.  C’est pourquoi, avant d’ouvrir le mur inutilement, il demande l’avis d’un expert.  La démarche est tout à fait justifiée, mais avant d’aller plus loin, notre expert prend quelques informations sur le bâtiment et son usage.

Le propriétaire, nommons-le Monsieur Poitras, a acquis la demeure en 1987.  Sa conjointe et lui ont fait refaire la toiture en 2001 puis ils ont changé toutes les portes et fenêtres il y a de cela 5 ans, soit en 2010.  L’odeur ne date pas d’hier, mais elle n’a jamais été aussi vive que maintenant et principalement dans la cuisine.  À bien y penser, elle semble s’être intensifiée depuis l’arrivée du printemps.

Ces précieuses informations en banque, l’expert se rend dans la cuisine où, comme l’attestait le propriétaire, il découvre une subtile odeur d’humidité qui gagne en force plus il s’approche de l’évier.  De prime abord, l’hypothèse avancée par le propriétaire semble se confirmer.  Toutefois, un coup d’oeil sous l’évier accompagné d’un relevé du taux d’humidité indique que le problème est ailleurs.  Pourtant, debout devant l’évier, l’odeur est indéniable.  En regardant par la fenêtre donnant sur la cour arrière, une idée traverse l’esprit de notre inspecteur : et si l’odeur ne provenait pas d’un problème de plomberie, mais plutôt d’infiltration d’eau.

Quelques secondes après, le détecteur d’humidité par contact révèle une humidité élevée sous la fenêtre située au-dessus de l’évier.  Avec la permission du propriétaire, l’expert enlève la moulure inférieure et élargit l’ouverture entre le cadre de la fenêtre et le mur.  Cette discrète incision lui permet de jeter un coup d’oeil derrière la cloison sèche sans causer de dommage au mur requérant des réparations subséquentes.  Il insère son tournevis dans le montant de bois et, oh misère, ce dernier s’enfonce trop facilement.  En grattant avec l’embout plat, notre expert prélève quelques morceaux de bois gorgé d’eau qui viennent confirmer l’hypothèse de l’infiltration d’eau.  Reste maintenant à vérifier l’ampleur des dégâts, puis à identifier la source du problème afin d’apporter des correctifs efficaces et permanents.

L’expert accède à la fenêtre de la cuisine par l’extérieur et débute son examen.  Conclusion : l’installation a été bâclée.  En effet, la mise en oeuvre des solins est déficiente et permet des infiltrations d’eau à l’intérieur du mur.  La fonction principale des solins est d’assurer l’étanchéité entre deux éléments de construction de nature différente.

Maintenant que la raison derrière l’infiltration d’eau est connue et puisque nous avons appris de la bouche même de Monsieur Poitras qu’il a fait changer toutes les portes et fenêtres en même temps, il importe de vérifier l’ensemble des fenêtres afin de savoir si la problématique se retrouve partout.  Sans trop de surprise, notre expert découvre que les fenêtres faisant face aux vents dominants sont les plus touchées.  Les ouvertures pratiquées dans les murs sous toutes les fenêtres montrent l’ampleur des dégâts.  Les travaux seront onéreux et notre dossier de résolution de problème se transforme soudainement en dossier d’expertise légale, car notre client à la ferme intention de tenir l’installateur des fenêtres responsable des dommages.

Conjointement avec l’avocat de Monsieur Poitras, nos experts reconnus à la Cour du Québec vont prendre le dossier en main et faire valoir les droits de notre client.  Ils vont accompagner ce dernier tout au long du processus légal et s’assurer qu’il soit dédommagé adéquatement pour les dommages occasionnés par l’entrepreneur.  Il faut aussi souligner la réaction du client qui, suivant son instinct, a fait appel à des professionnels.  Grâce à cette décision, nous avons été en mesure d’identifier la problématique et d’y remédier avant que la situation ne se détériore au point de mettre en danger la santé et la sécurité de la famille Poitras. Si vous désirez en apprendre plus sur notre service d’expertise légale, rendez-vous sur notre page en cliquant ici.

Back To Top