skip to Main Content
Un Test De Qualité De L’air : En As-tu Vraiment Besoin ?

Un test de qualité de l’air : En as-tu vraiment besoin ?

Rhumes fréquents, bronchite, irritation de la peau, yeux qui piquent, saignements de nez : tous des symptômes que vous ou votre famille vivez peut-être. Inquiet, vous vous informez et en venez à douter de la qualité de l’air intérieur de votre domicile et de la présence potentielle de moisissures.  Vous pourriez alors être porté à faire effectuer un test d’air pour confirmer l’existence de moisissure et apporter des solutions. Attendez! Lisez notre chronique habitation pour connaître les interventions nécessaires lorsque vous faites face à un problème de qualité de l’air intérieur et éviter des dépenses inutiles.

Dans nos logements nord-américains, la présence de moisissure est probablement le problème le plus chronique que nous rencontrons et ses effets sur la santé peuvent être très graves. C’est pourquoi plusieurs laboratoires et entreprises, comme Legault-Dubois, offrent sur le marché la possibilité de faire réaliser une analyse de l’air intérieur afin d’y découvrir l’existence de spores qui trahiraient la présence de moisissure dans le bâtiment. Mais quels sont ces tests et leurs efficacités?

Un test d’air consiste en un prélèvement d’un échantillon de l’air ou des poussières se trouvant dans votre maison ou logement pour le faire analyser par un laboratoire spécialisé. Selon le type de prélèvement, le laboratoire mettra en culture l’échantillon reçu et déterminera après une certaine période d’attente, le type de moisissure pouvant être présent dans le bâtiment et sa concentration. Mais que faire ensuite ? L’identification du type de bactérie ou de moisissure présent dans votre espace intérieur ne vous donne pas la raison derrière sa prolifération ni la façon de vous en débarrasser définitivement. Selon Santé Canada¹, compte tenu l’absence de valeurs guides d’exposition, les résultats de tests d’air sur la présence de moisissures dans l’air intérieur des immeubles ne peuvent être utilisés pour évaluer les risques pour la santé des occupants de ces immeubles. La moisissure doit être retirée selon une procédure précise et la problématique causant la prolifération de cette moisissure doit être résolue, et ce, indépendamment de son nom.  Cette position de Santé Canada se résume donc à : « Si tu vois de la moisissure, tu l’élimines et tu t’assures qu’elle ne revienne pas, peu importe son nom ! »

Il faut aussi comprendre que la réalisation d’un test d’air s’avère inefficace dans plusieurs cas en raison d’éléments qui influencent les résultats du test. Prenons la situation suivante en guise d’exemple : c’est l’hiver et vous venez d’entrer deux cordes de bois dans votre sous-sol pour alimenter votre foyer. Dans un tel cas, il est inutile de faire un test d’air, car le résultat dira assurément qu’il y a présence de spores de moisissures dans votre air intérieur vu la présence de bois, et ce, même si le reste de votre bâtiment est sain. Autre exemple, si vous constaté de la moisissure visible sur les surfaces intérieures de votre maison, il est certain que le test d’air vous informera de la présence de ces spores. Si vos yeux vous confirme la présence de moisissure, le test ne vous indiquera pas le contraire. La seule information additionnelle que le test vous permettra de savoir est le nom de cette moisissure. Encore une fois, connaitre son nom ne vous dira pas comment corriger la cause de sa prolifération pour éviter sa réapparition.

Ajoutons qu’il y a une multitude de sources de contaminants de l’air intérieur qui viennent influer sur sa qualité et notre santé. On catégorise habituellement ces contaminants en 5 grandes catégories soient : La fumée secondaire de tabac, les contaminants biologiques comme la moisissure, les contaminants chimiques comme les peintures et odorants, les produits de combustion et les métaux lourds comme le plomb ou le mercure. Or, un test d’air accessible sur le marché va principalement cerner la présence de moisissures et de bactéries.

Alors quoi faire si vous doutez de la qualité de l’air à la maison?  Bien que nous offrions des services d’analyse de l’air, Legault-Dubois recommande plutôt de procéder à une investigation complète des contaminants de l’air par un inspecteur spécialisé. Ce dernier procédera à une inspection minutieuse et instrumentée du bâtiment à la recherche de tout ce qui pourrait affecter la qualité de l’air de votre logement. Il cherchera la moisissure et ses causes, évaluera le renouvellement de l’air frais du bâtiment, les dangers associés au refoulement des gaz des appareils à combustion et relèvera les contaminants chimiques néfastes pour la santé. Dans la majorité des cas, une telle investigation élimine le besoin de procéder à une analyse de l’air puisque l’inspecteur aura découvert les problèmes et formulé les solutions.

Mais à quoi servent donc les tests d’air pour le dépistage de la moisissure?  Nous allons réaliser ces tests dans le cas d’expertises technico-légale, où le type de moisissure rencontré doit être prouvé devant le juge. Ces tests sont également utilisés suite à une décontamination, afin de prouver que les travaux faits par l’entrepreneur en sinistre ont bien fonctionné. Finalement, des analyses de l’air pourraient être réalisées lorsqu’une investigation complète n’aura pas permis de découvrir la présence de moisissure alors que le doute subsiste. Cette dernière situation est toutefois très peu fréquente.

Considérant tout cela, une inspection complète du bâtiment par une spécialiste en investigation de la qualité de l’air est beaucoup plus utile et pertinente qu’un test d’air seul. Un investigateur d’expérience sera en mesure de déterminer plusieurs types de contaminants, les dommages causés par la moisissure et les actions à prendre, ce qu’un rapport de laboratoire ne pourra faire.

Contactez-nous pour en apprendre davantage sur notre service d’investigation de la qualité de l’air et voyez tous les avantages que la recherche de causes peut vous apporter!

¹ Source : Lignes directrices sur la qualité de l’air intérieur résidentiel – Santé Canada

Back To Top