skip to Main Content
En Transaction Immobilière ? 3 Conseils Pour éviter Des Erreurs Fréquentes

En transaction immobilière ? 3 conseils pour éviter des erreurs fréquentes

Lors de notre chronique précédente, nous mettions en garde les jeunes acheteurs contre des pièges qu’ils pouvaient rencontrer lors de l’achat de leur première maison.  Cette semaine, nous y allons de 3 conseils supplémentaires, mais qui cette fois s’adressent à tous les acheteurs de propriété. Forts de notre expérience acquise au fils de milliers d’inspections et d’expertises légales réalisées, nous vous présentons ces conseils afin de vous éviter des erreurs fréquentes qui risquent d’apparaître après la transaction. Lisez notre chronique habitation et découvrez comment déjouer les pièges qui vous guettent lors du processus d’achat de votre maison.

  1. Faites inspecter, faites inspecter, faites inspecter…

Nous ne le dirons jamais assez, l’inspection préachat est une étape essentielle lors de toute transaction immobilière.  Pourquoi ? Elle vous permet d’abord de vous assurer de ne pas tomber sur un citron.  Malgré toutes vos connaissances en habitation, un inspecteur chevronné sera habilité à cibler les problématiques et soulever des doutes que le commun des mortels ne verra pas.

Ensuite, l’article 1726 du Code civil du Québec prévoit que l’acheteur doit faire preuve de prudence et diligence. Or, à moins que vous ne soyez vous-même un professionnel du bâtiment, le défaut de faire réaliser une inspection préachat pourrait être considéré comme une négligence et ainsi vous nuire en cas de découverte d’un vice caché suivant la vente.

Il est donc primordial de trouver un inspecteur compétent, impartial et qui n’a aucun intérêt financier ou autre dans la vente de l’immeuble.  De plus, rechercher un inspecteur avec qui vous vous sentez en confiance, qui travaille pour vous et qui ne sera pas complaisant avec les vendeurs ou courtiers.

  1. Suivez l’inspecteur préachat et posez des questions

Lors de l’inspection préachat, restez près de l’inspecteur. Suivez-le lors de son inspection et posez des questions. Si l’inspecteur est consciencieux et encadrant, il sera en mesure de vous fournir une multitude d’informations sur le bâtiment et pourra également vous offrir des conseils sur son entretien et son fonctionnement afin que vous puissiez mieux comprendre la maison et vous préparer à y habiter. Il est possible que les propos de l’inspecteur préachat soient remis en questions par les gens qui ont un intérêt financier dans la transaction et que certains essaient de détourner votre attention de l’essentiel du message de l’inspecteur.  Si cette situation se présente, ne perdez pas de vue que votre inspecteur pose un regard rationnel sur la transaction et que son travail consiste à vous informer sur l’état actuel du bâtiment, et ce en toute impartialité.

  1. Attendez le rapport avant de prendre votre décision

Il arrive parfois que l’inspection se déroule devant une foule plus ou moins importante : les vendeurs, votre courtier, celui des vendeurs, vos parents, un ami, un beau-frère ou un oncle en qui vous avez confiance… L’inspecteur se fait donc souvent questionner par un peu tout le monde et, bien qu’il fasse de son mieux pour demeurer concentré, il peut arriver qu’il omette de relever un petit point. Ce n’est qu’à tête reposée, tranquille à son bureau à faire la rédaction de votre rapport, que l’inspecteur réalisera son oubli et ajoutera l’information au rapport.  À cela devrait s’ajouter le temps nécessaire pour le contrôle de la qualité du dossier.  Cette étape, réalisée par un contrôleur attitré, est essentielle afin de vous assurer que la procédure de l’inspecteur a été respectée et que les interprétations au rapport sont justes et complètes. Il faut donc vous méfier des inspecteurs qui promettent de vous remettre votre rapport sur place ou à l’intérieur d’un délai ridiculement court. Optez plutôt pour une entreprise sérieuse qui, tout en demeurant à l’intérieur des délais contraignants d’une transaction immobilière, prendra le temps de double-vérifier le travail de l’inspecteur afin de vous offrir un rapport optimisé.

 

En conclusion, l’inspecteur est votre allié le plus précieux lorsque vient le temps pour vous d’acheter un bien immobilier. Il pose un regard professionnel et impartial sur le bâtiment, ce qui est difficile pour vous à faire en raison de votre implication émotionnelle. Choisissez votre inspecteur non pas en considération de ses honoraires, mais plutôt de ses compétences, de sa crédibilité au sein de l’industrie et surtout de la confiance qu’il vous inspire.

Cliquez ici pour en apprendre plus sur notre service d’inspection préachat et voyez également tous les avantages que vous offre notre programme exclusif d’inspection préachat Ma première maison !

Back To Top