fbpx
skip to Main Content
Copropriété Et Prévention Incendie : Lorsqu’un Feu De Foyer N’a Rien De Féérique

Copropriété et prévention incendie : lorsqu’un feu de foyer n’a rien de féérique

Quel bonheur de se retrouver en famille autour d’un bon feu de foyer après une froide journée de mars passée à jouer dans la neige fraichement tombée. Par contre, dans le cas d’un bâtiment en copropriété, ce petit moment de détente familial peut rapidement se transformer en grave problème pour l’ensemble des copropriétaires. Au cours de nos nombreux dossiers d’expertise, nous avons constaté que plusieurs bâtiments en copropriété avec foyer comportent une non-conformité en ce qui concerne la protection incendie, soit l’utilisation d’un vide technique vertical commun pour le passage des conduits de cheminée. Lisez notre article pour en apprendre davantage sur le sujet et savoir quelles étapes suivre afin de recommencer à profiter de votre foyer en toute sécurité.

D’entrée de jeu, établissons un portrait clair de la situation. Les bâtiments en copropriété qui comportent des unités munies de foyer doivent naturellement faire passer les cheminées de ces appareils jusqu’à la toiture. Pour ce faire, les cheminées circulent à l’intérieur des murs dans des espaces nommés vides techniques verticaux. Selon le Code de construction du Québec, chaque cheminée doit circuler dans un vide technique distinct des autres afin de conserver l’intégrité des séparations coupe-feu entre les unités.

Une séparation coupe-feu représente l’ensemble des plafonds, planchers ou murs qui séparent, de façon étanche, les unités entre elles et des autres usages du bâtiment. Les séparations coupe-feu doivent être construites de manière à constituer un élément continu et étanche. Cela permettra de ralentir la propagation des flammes et de la fumée si un incendie venait à se déclarer dans une ou l’autre des unités.

La principale problématique rencontrée dans les bâtiments en copropriété visités au cours de nos nombreuses expertises est l’utilisation d’un vide technique commun pour le passage de plusieurs cheminées vers le toit. Il est certain que cette méthode représente un gain d’espace lors de la conception des aires habitables des logements, mais d’un point de vue protection incendie, cette situation est considérée dangereuse. En effet, l’utilisation d’un vide technique commun rend la compartimentation des suites impossible, car chaque percement créé par le passage des cheminées à travers les murs du vide technique vient briser la continuité de la séparation coupe-feu. Concrètement, cela signifie que si un feu prend naissance dans l’unité au rez-de-chaussée, par exemple, les flammes et la fumée ne seront pas retardées aussi efficacement et atteindront les autres unités plus rapidement. Cette propagation rapide met en danger la vie des occupants de l’ensemble du bâtiment.

L’image ci-dessous publiée par la Régie du Bâtiment du Québec (RBQ) démontre bien l’impact qu’une utilisation de vide technique commun peut avoir en cas d’incendie.

Précisons également que dans la grande majorité de nos cas d’expertise en prévention incendie, la non-conformité principale de la situation problématique ne vise pas le foyer ou sa cheminée, mais concerne plutôt l’étanchéité de la séparation coupe-feu entre les logements.

Pour rendre la situation conforme au Code de construction, deux options sont alors envisageables;  corriger l’intégrité et la continuité de la séparation coupe-feu ou condamner les foyers. Il est important de noter que le simple fait de cesser d’utiliser les foyers n’est pas suffisant pour rendre la situation sécuritaire et conforme. La raison est bien simple : la source d’un incendie n’est pas limitée seulement au foyer. Un incendie peut être aussi déclenché par l’utilisation de la cuisinière ou par une bougie oubliée par exemple et les séparations coupe-feu maintenues telles qu’elles ne seront pas plus efficaces à contenir les flammes et la fumée, ce qui entrainera des dommages tout aussi grandioses.

Alors, bien qu’il soit certain qu’un feu de foyer soit grandement apprécié lorsque les temps froids de l’hiver s’abattent sur nous, il faut toujours garder la sécurité en tête. Les cheminées de ces foyers qui nous réchauffent doivent donc circuler à l’intérieur de vides techniques distincts afin de se rendre jusqu’au toit. Si ces vides sont communs, cela représente un risque pour la sécurité des occupants. Dans le doute, nous vous invitons à faire appel à nos experts en prévention incendie qui seront en mesure d’effectuer une inspection de vos installations et, face à une problématique éventuelle, seront en mesure de vous accompagner tout au long du processus vers la conformité. Communiquez avec nous par courriel, par le biais de notre chat en direct ou au 514-286-0550.

Back To Top