fbpx
skip to Main Content
CONFORMITÉ DES BALCONS

Votre balcon est-il conforme et sécuritaire ?

La conception d’un balcon, un patio ou une terrasse surélevée comporte des règles strictes visant à assurer la sécurité des utilisateurs. Aussi, saviez-vous qu’il existe une différence entre une main courante et un garde-corps? Écoutez notre capsule pour voir l’utilisation de chacun et pour vous permettre de profiter de votre cours-arrière en toute sécurité.

Questions au sujet de votre bâtiment ?
Obtenez des conseils de la part de nos experts au
téléphone pour une fraction du prix d’une visite

Questions au sujet
de votre bâtiment ?

Obtenez des conseils de la part
de nos experts au téléphone pour
une fraction du prix d’une visite

Tout d’abord, là où le risque de chute est de 600 à 1800 mm, c’est à dire de 2 à presque 6 pieds. Un garde-corps solidement fixé, d’une hauteur minimale de 900 mm, donc 36 pouces, est obligatoire. Par contre, si le risque de chute est supérieur à 6 pieds, sa hauteur devrait être de 1000 mm, donc 42 pouces. Afin d’éviter que de jeunes enfants s’y aventurent et se blessent, le garde-corps ne devrait comporter aucun élément horizontal qui favoriserait l’escalade. Aussi, l’emplacement des balustres du garde-corps ne devrait pas permettre l’introduction d’un objet de 100 mm, c’est-à-dire 4 pouces, donc de la grosseur de la tête d’un enfant.

Pour ce qui est des escaliers extérieurs, tout escalier comportant trois contre-marches ou plus devra répondre aux mêmes exigences que celles qui ont été citées précédemment. De plus, il doit être doté d’une main courante sur au moins un côté qui sera située entre 800 et 965 mm, c’est à dire entre 32 et 38 pouces au-dessus du nez des marches. Dans le cas d’un escalier de 1100 mm ou encore 43 pouces de largeur et plus, il doit y avoir une main courante sur les deux côtés de l’escalier.

L’entretien des composantes du balcon est essentiel afin qu’elles demeurent solides et bien fixées. Entre autres, la surface devrait favoriser l’égouttement de l’eau à l’opposé du bâtiment et l’ensemble structural devrait reposer sur des bases qui sont à l’abri de la pourriture et qui empêchent les mouvements dus au gel du sol.

Sachez qu’un accident qui résulterait d’une non-conformité à ces règles pourrait rendre le propriétaire des lieux responsable devant la justice.

Si vous avez des questions concernant des exigences sur le Code du bâtiment ou des exigences en matière de réglementations ou de normes, n’hésitez pas à contacter nos experts.

Questions au sujet de votre bâtiment ?
Obtenez des conseils de la part de nos experts au
téléphone pour une fraction du prix d’une visite

Questions au sujet
de votre bâtiment ?

Obtenez des conseils de la part
de nos experts au téléphone pour
une fraction du prix d’une visite

Back To Top