skip to Main Content
Maison étanche ? Optez Pour Une Ventilation Adaptée

Maison étanche ? Optez pour une ventilation adaptée

L’hiver est bien installé et la présence fréquente de givre dans le bas de vos fenêtres vous porte à croire que vous êtes aux prises avec un problème d’humidité à l’intérieur de votre maison. Vous vous rendez sur internet dans le but de trouver des pistes de solution, mais au contraire cela vous apporte plus de questions que de réponse… Sécheuse mal raccordée, ventilateur d’extraction inadéquat, mauvaise circulation d’air, changement d’air insuffisant : comment s’y retrouver ? Lisez notre chronique et voyez comment l’ajout de ventilation mécanique peut résoudre bien des problèmes liés à une maison très étanche.

Lors d’une précédente chronique, nous avons traité le phénomène des maisons dites « trop isolées ».  Nous expliquions alors qu’une maison n’est jamais trop isolée, mais peut être très étanche et mal ventilée, comme un sac de plastique (cliquez ici pour lire cet article). Ces maisons étanches se retrouvent souvent avec divers problèmes comme de la buée ou du givre dans les fenêtres ou une piètre qualité de l’air intérieur. Une ventilation adéquate devient donc nécessaire. Mais qu’est-ce qu’une ventilation adéquate?

Précisons d’abord qu’aucune maison n’est complètement étanche. Il existe toujours, quelque part dans l’enveloppe d’un bâtiment, des petits trous et des joints non scellés qui laissent s’infiltrer une certaine quantité d’air de l’extérieur. Dépendamment du type de construction, ces petites ouvertures mises ensemble peuvent représenter un trou global de 8 pouces (200mm) à plus de 50 pouces (1.3 mètres) de diamètre. Sous l’effet du vent, de la température, de l’environnement et des caractéristiques du bâtiment, toutes ces petites ouvertures permettront à l’air extérieur d’entrer dans la maison et l’air intérieur d’en sortir. Nous appelons ce phénomène le renouvellement d’air naturel.

Comment savoir si ma maison est étanche et si oui, comment puis-je assurer un renouvellement d’air convenable au meilleur coût? Des études et des recherches ont mené à l’élaboration de normes applicables au renouvellement de l’air dans un bâtiment. Ces normes requièrent entre autres que 35% de tout l’air d’une maison soit changé à chaque heure. Comme chaque maison possède déjà son propre taux de renouvellement d’air naturel et qu’il est possible de le mesurer à l’aide d’un essai d’infiltrométrie, il suffit d’établir le manque à gagner afin de déterminer le besoin de ventilation mécanique additionnel d’une maison.

Prenons un exemple. En réalisant un essai d’infiltrométrie dans une maison, nous établissons que seulement 20% de tout l’air de la maison se change à chaque heure. Selon les normes, il faudrait qu’au moins 35% de ce volume soit renouvelé. Pour assurer un renouvellement d’air acceptable, nous devrons donc forcer le changement supplémentaire de 15% de tout l’air à chaque heure. Comment? Au moyen d’un appareil de ventilation mécanique.

Un appareil de ventilation mécanique n’est en fait qu’un ou plusieurs ventilateurs qui forceront l’air de l’intérieur à sortir et celui de l’extérieur à entrer. Plusieurs types d’appareil de ventilation sont disponibles sur le marché : du simple ventilateur d’extraction de salle de bain au ventilateur  récupérateur de chaleur. C’est selon le niveau d’étanchéité mesuré que nous établirons l’appareil de ventilation nécessaire.

Revenons à notre exemple. Nous savons maintenant qu’il faut forcer le renouvellement de 15% de tout l’air de la maison. Selon les caractéristiques de la maison, l’installation d’un ventilateur efficace dans la salle de bain principale créera le renouvellement d’air requis. Ce ventilateur, très silencieux, évacuera l’air directement à l’extérieur et sera contrôlé au moyen d’un hygrostat (interrupteur mural sensible à l’humidité). Ainsi, le ventilateur renouvellera l’air de tout le logement seulement lorsque le taux d’humidité relative sera trop élevé ou lorsque les occupants en sentiront le besoin.

Bien entendu, le même exercice réalisé dans une maison plus étanche pourrait nécessiter l’installation d’un autre système de ventilation tel un Ventilateur Récupérateur de Chaleur (VRC). Un VRC est un appareil qui achemine l’air frais de l’extérieur, au moyen d’un réseau de conduits, dans les pièces de la maison. En revanche, il évacue l’air vicié directement à l’extérieur. Cet échange d’air se fait en passant par un récupérateur de chaleur qui préchauffe l’air venant de l’extérieur, en utilisant la chaleur contenue dans l’air vicié évacué.

En terminant, sachez que la plupart des maisons ont des besoins réels de ventilation. Cette défaillance constitue d’ailleurs un facteur important dans l’accroissement des problèmes respiratoires chez les enfants. Un système de ventilation adéquat, l’utilisation de la hotte de cuisinière lors de la préparation des repas et du ventilateur de salle de bain lors des douches favorisent le renouvellement et l’amélioration de la qualité de l’air intérieur ainsi que de la condition générale de la maison.

Vous considérez l’installation d’un ventilateur récupérateur de chaleur ? Saviez-vous que vous pourriez bénéficier de subventions grâce au programme gouvernemental Rénoclimat ? L’installation d’un nouveau système performant d’échangeur d’air peut vous permettre d’obtenir jusqu’à 490 $ en subvention selon certaines conditions et autres critères d’admissibilité. Contactez-nous pour plus d’informations sur le programme Rénoclimat.

Back To Top